Comment OkCupid m’a reconciliee au milieu des sites de rencontres

Comment OkCupid m’a reconciliee au milieu des sites de rencontres

OkCupid reste un blog de rencontres qui creuse son trou en France. Mymy, apres avoir ete decue avec bien des options, y a trouve le bonheur !

Comme vous le savez si vous avez ecoute l’episode 1 de L’eMymyssion (sinon Il semble en replay) (la meuf qui cale sa propre promo a Notre PREMIERE LIGNE, bien), j’habite celibataire de bien de temps.

Quand je n’avais pas besoin de draguer

Et avant, j’ai jamais eu besoin de draguer consciemment, ni de me mettre en mode « seduction » : je rencontrais des gens, dont des mecs (puisque je suis heterosexuelle) via la fac, des potes, les soirees…

Parfois, ca collait, boum, j’etais amoureuse, si lui aussi tant plus, on reste en couple et banco la caravane.

J’ai mis des mois a percuter qu’en bossant enormement d’heures par semaine, dans un magazine feminin qui plus reste, et en ayant une vision de la vie sociale proche de celle d’un ours en pleine hibernation, j’allais avoir de la peine a rencontrer la perle rare, la ou ca ne m’avait jamais pose de problemes avant.

Je me suis donc tournee vers faire mes potes celibataires, ayant eu le aussi conseil :

« Bah inscris-toi dans des trucs de rencontre ! »

Bon. D’origine, j’etais pas convaincue, mais c’etait ca ou aller dehors Afin de parler a des inconnus. Horreur. J’ai donc essaye plusieurs sites de rencontres avant de parcourir OkCupid, qui m’a convaincue !

Au moment oi? j’ai teste Tinder

Premier test d’appli de rencontres, Tinder, the place to be meet24 quand tu veux pecho.

Petit rappel Afin de celles du fond : sur Tinder, tu te connectes via Facebook, et d’apres tes amis et tes gouts, l’appli vous propose des profils geolocalises jamais trop loin de toi.

Un glissement du pouce a droite et l’individu saura te demander l’aide si elle te valide aussi (un « match ») ; un a gauche et c’est bye bye Blondie, non merci.

« Tinder : c’est tel ca que les mecs se rencontrent. C’est tel la vraie life, mais en mieux. »

Voila votre que promet l’application, des rencontres reelles et spontanees, encore plus que dans notre vie. Bon.

En trois mouvements du pouce, mon profil reste cree, j’ai mis deux-trois photos, copie/colle la bio du compte Twitter parce que j’avais nullement d’idees, ainsi, roulez jeunesse, j’etais prete a swiper comme on dit.

Tinder, c’est assez addictif au debut. Les photos defilent, on se cale n’importe De quelle fai§on au sein d’ le canape, on commente avec les colli?gues, on recoit des alertes quand ca « matche », on papillonne, en gros.

Et on voit une grosse grosse tendance « je partage la photo de profil avec un animal », du reste chez ces messieurs : du chaton a l’elephant en passant via le boa, j’ai tout decouvert !

Pourquoi je n’ai jamais aime Tinder

Mais voila, j’ai un probleme avec Tinder : une fois que j’ai « valide » un mec et qu’il a fait ainsi avec moi, je peux discuter avec lui. Cool.

Neanmoins, je ne sais jamais quoi lui dire. Parce que je n’ai rien concernant le connaitre !

Trois-quatre lignes de bio (et encore, lorsqu’il a pris moyen d’ecrire quelque chose), autant de photos, desfois des « like » en commun (cool, on aime l’ensemble des deux la page de Bref., tel environ 94,2% des personnes de notre age)…

Complique de reperer un sujet de conversation, surtout si on est aussi nulle que moi en « small talk ».

J’ai desinstalle et reinstalle Tinder une poignee de fois, et puis je m’y suis resignee : une telle appli, c’est nullement i  mon sens, nullement Afin de les gens qui ont besoin de connaitre un peu un individu avant de se jeter a l’eau.

Quand j’ai teste Adopte Un Mec

Bon, i  priori, j’ai besoin d’en savoir plus via la personne avant de pouvoir commencer a lui parler.

Direction donc Adopte un Mec, enormissime site de rencontres qui me semblait legerement plus qui convient a la generation que Meetic, connote fort « adulte » dans mon petit cerveau.

Sur Adopte (pour nos perso), on a 1 profil beaucoup plus rempli, on va pouvoir definir ses eventuelles « attentes » en matiere de rencontres.

Di?s que les hommes envoient aux femmes un « charme » (une facon de leur faire « tap tap » sur l’epaule, quoi) c’est a ces dernieres de un accorder ou non l’autorisation de communiquer. Si on accepte, on va pouvoir alors echanger par messages prives.

Vous l’aurez peut-etre vu venir… j’ai eu le meme probleme qu’avec Tinder.

J’ai ete « charmee » a des reprises mais je ne savais pas quoi dire a ces gars, je n’arrive jamais a trouver de phrase d’accroche, je ne sais jamais quoi leur demander ni de quoi leur causer.

Et apparemment, pour eux c’est la meme chose puisqu’ils ne viennent pas non plus me parler !

J’me suis fera une raison : les sites et applis de rencontres, c’etait nullement i  mon sens. J’allais plutot me aller nos doigts et plonger dans [frisson d’horreur] un chacun vrai.

OkCupid, la revelation

Ceux et celles qui me connaissent sauront que je n’ai pas du tout ete me plonger dans le monde vrai : je suis restee PEPOUZE sur mon canape, avec mon Grisou Momo, resignee a crever d’ennui, seule, autour de faire mes 68 annees, aux cotes de Momo #2 ou #3.

Et j’ai pas pecho. Brrref.

C’est lors d’un dimanche paresseux que je suis tombee sur des tweets de filles mentionnant des messages OkCupid. Je connaissais de reputation ce site de rencontres americain et je savais qu’il etait aussi present en France.

M’extirpant difficilement d’un ennui quasi-delicieux, j’ai decide de me batir un profil ainsi que voir si l’herbe n’etait nullement plus causante la-bas… peut-etre aussi parce que je venais de voir Two Night Stand et que j’esperais y tomber sur notre Miles Teller.

OkCupid propose de construire 1 profil reellement complet, de choisir quel(s) genre(s) on cherche, pour quel(s) type(s) de relation(s), dans quelle(s) zone(s) geographique(s)…

Share:

Leave a Comment

Your email address will not be published.